Un été bien rempli

En allant luncher avec mon bon ami Vincent il y a quelques jours, je me suis rendu compte que je n’avais rien publié depuis le premier juillet dernier.  Loin d’être tranquille, j’ai bien profité du beau temps pour aller courir en sentier à divers endroits dans la province.

Pendant mes vacances, j’ai pu courir dans les régions du Saguenay, de Charlevoix et finalement de l’Estrie. J’ai également beaucoup couru dans ma région en Montérégie. Je propose de vous faire découvrir quelques belles randonnées que j’ai faite dans ces 3 régions.

Saguenay – Sentiers semi-urbains

Ma conjointe étant originaire de Jonquière, je visite la région 1 à 2 fois par année. Par contre, j’ai rarement le temps de faire quelques pas de course. Cette fois ci, nous étions en vacances et Florence m’accompagnait. Nous étions d accord pour une sortie qui durerait 2-3 heures à un rythme très très relaxe.

Après quelques recherches sur internet, j’ai trouvé un réseau de sentiers au cœur même de la ville! Nous avons choisi une piste qui commence au Manoir Saguenay et qui nous amène au mont Fortin en longeant la rivières Saguenay par endroits.

Un tracé des plus agréable avec une variété de paysages à contempler
Un tracé des plus agréable avec une variété de paysages à contempler
Un parcours "roulanne"
Un parcours « roulanne »

La premier défi fut de trouver l’entrée du sentier. En effet, s’il fut facile de se stationner au manoir Saguenay, il n’y avait aucune indication à savoir où se trouvait le sentier! Nous avions beau faire le tour du domaine (magnifique d’ailleurs), aucune trace de début de sentier n’était visible. En dernier recours, j’ai sorti mon téléphone intelligent et utilisé google maps avec le zoom maximum pour tenter de trouver le sentier qui était identifié sur la carte. Hourra! Nous avons fini par le trouver en écartant des branchages et là se trouvait un début de sentier qui ressemblait plus à un canal d’évacuation des eaux de pluies.

Après 100 mètres, le vrai sentier se présente enfin et il est balisé! Yes! Le reste de la sortie nous fait découvrir un ruisseau qui comprend des cascades puissantes qui se déversent dans la rivière Saguenay. Le parcours est légèrement vallonné et demeure principalement dans la forêt. Après plusieurs kilomètres, nous sortons de la forêt pour traverser une route tout juste à coté du pont Shipshaw. Ce pont à la particularité d’être en aluminium!

riviere-saguenay
Sur les bords de la rivière Saguenay
saguenay-chutes
Descente suivant un ruisseau tumultueux

Une fois de l’autre côté, notre parcours nous fait passer à travers une « tale » de bleuets sauvage (miam) pour finalement arriver au pied du mont Fortin. Le mont Fortin est une petite station de ski gérée par la municipalité. Nous grimpons une soixantaine de mètre pour nous rendre au sommet et admirer le paysage. De là, nous reprenons le chemin inverses pour retourner à la voiture.

Pour en savoir plus sur ce sentier : http://ville.saguenay.ca/fr/activites-et-loisirs/sports-et-plein-air/plein-air/randonnee/sentiers#jonquiere

Le pont d'aluminium
Le pont d’aluminium

Charlevoix – paradis du trail (avec relief en bonus)

En quittant le Saguenay vers Montréal, j’ai fait une halte à l’hôtel Le Germain Charlevoix, autrefois connu sous le nom de La Ferme. Situé à Baie St-Paul, l’hôtel est à un demi kilomètre du fleuve. De l’hôtel, on peux accéder au fleuve via un petit sentier de terre qui traverse un champs, un cimetière religieux et un boisé.

Mais le vrai fun est du côté des terres. En effet, les monts de la région son traversé par un réseau de sentiers pédestre connu sous le nom de sentier des Caps (http://www.sentierdescaps.com/ ). Dans les années passée, j’avais couru deux fois le sentier Gabrielle Roy et cette fois-ci je désirais du « solide ». J’ai donc décidé de grimper le massif de la petite rivière St-François à partir du Fleuve.

Un parcours entre mer et montagne
Un parcours entre mer et montagne

Pour y arriver, il suffit d’emprunter le sentier « l’ancestrale » qui débute à 300m de l’entrée de la station de ski. Le sentier est très bien balisé et comporte quelques détours dont notamment une ancienne centrale électrique. Au début, le sentier longe un ruisseau pour ensuite traverser les pentes de ski à quelques reprises. Ce n’est qu’au ¾ de la montée qu’Il y a enfin une ouverture dans la végétation pour y contempler le fleuve dans toute sa splendeur.

On dirait une pente douce...
On dirait une pente douce…

Arrivé près du sommet, vous pouvez vous arrêter au refuge Liguori pour vous reposer ou y passer la nuit. La distance entre le stationnement et le refuge est d’environ 7,5  km pour un dénivelé de 750m. Un bon exercice pour le cardio.

Faits saillants concernant la centrale
Faits saillants concernant la centrale
On peut voir l'ile au Grue
On peut voir l’ile au Grue
Refuge avec vue
Refuge avec vue

Richmond – terre de mes origines

J’ai terminé mes vacances en passant une journée dans ma ville natale de Richmond. Situé entre Sherbrooke et Drummondville, cette ville n’a pas de grosses montagnes à proprement dit mais possède son lot de bonnes côtes. Richmond était dans le passé un centre névralgique du transport ferroviaire, et sa gare était à une certaine époque plus importante que celle de Sherbrooke.

J’avais décidé de faire l’aller-retour Richmond-Danville via « La route de la Vallée » qui emprunte une ancienne voie ferrée qui passe à travers la vallée de St-Cyr. Il s’agit d’un parcourt plat, relativement droit et qui nos permet d’admirer les champs de cultivateurs ainsi que les fermes du coin. Le sentier croise à peine quelques routes, et il y a très peu de trafic. Les seuls sons qui viennent à nos oreilles sont ceux des insectes dans les champs et des oiseaux. Si vous désirez faire une randonnée bucolique à vélo ou à pied, ne cherchez pas ailleurs.

http://tourisme.val-saint-francois.com/fr/index.asp?page=83#valleerich

Une belle ride en campagne
Une belle ride en campagne

A Danville, je me suis arrêté au kiosque d’information touristique situé à côté d’une ancienne « caboose » pour rebrousser chemin et retourner à Richmond. J’aurais pu cependant continuer sur cette piste encore longtemps, en fait je crois que ce sentier continue jusqu’à Québec. Cela pourrait faire l’objet d’un ultramarathon dans le futur (Hein Vincent?).

Bienvenue au canton de Cleveland
Bienvenue au canton de Cleveland
La campagne de St-Cyr
La campagne de St-Cyr

richmond-affiche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s